• NAO 2020 

     

    Lannion. Les auxiliaires de vie d’APF en grève

     

    La moitié des salariés de l’APF 22 étaient réunis devant les locaux de l’association.
    La moitié des salariés de l’APF 22 étaient réunis devant les locaux de l’association. | OUEST-FRANCE

     

    Ils sont plus d’une vingtaine à s’être réunis ce lundi 1er  juillet 2019 pour demander une amélioration de leurs conditions de travail.

     

    « On ne compte plus les arrêts de travail. »Lundi en fin de matinée, plus de la moitié des quarante salariés de l’APF 22 (Association des paralysés de France) de Lannion se sont réunis devant les locaux de l’association, place Saint-Yves, pour contester leurs conditions de travail.

    Ils protestent contre le découpage des plannings, qui les amène parfois à devoir faire « six coupures par journée de travail »selon Séverine, employée par l’antenne lannionnaise de l’APF.

    « Certains salariés débutent à 7 h pour finir à 19 h, en ayant effectué six heures de travail ! Et une bonne partie d’entre eux est employée à temps partiel », regrette Mathieu Piotrkowski, délégué syndical CGT à l’APF France Handicap.

    Des journées à rallonge que les syndicats souhaitent voir évoluer. Ils demandent à ce que soient instaurées une à deux coupures maximum par jour, comme le prévoit le Code du travail. De ce mouvement émerge d’autres revendications : la rémunération intégrale du temps de travail avec la prise en compte des temps de trajet en voiture, la limitation des astreintes le week-end et le rétablissement des groupes de parole, que Séverine juge « essentiel pour que nous puissions échanger sur les difficultés rencontrées sur le terrain ».

     

     

    Lannion. Les auxiliaires de vie d’APF en grève 

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :