• FOYER APF DU PETIT PLAN

    Souffrance au travail, burn-out, les conséquences d’un management nocif aux salariés et aux résidents

    993022_10152243710552489_2045511502_nSOUTIEN A LA DEMARCHE DES ELUSPOUR UN TRAITEMENT DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX

     

     

    Depuis son ouverture en 2009, les conditions de travail des salariés sont difficiles

    et ne cessent de se dégrader au foyer APF du petit plan.

    La mauvaise organisation du travail, le sous-effectif, le manque de moyens

    alloués aux professionnels et l’absence de coordination pluridisciplinaire

    de la direction génèrent de graves disfonctionnements.

    Nous vivons au quotidien le mal être des usagers et des salariés, les conflits

    se multiplientet sont aggravés par une absence totale de projet d’établissement.

    Depuis son ouverture les démissions, inaptitude, accidents de travail se multiplient

    rien qu’en 2013, 13 salariés ont quittés l’établissement.

    Suite à l’intervention des DP, l’inspection du travail et la médecine du travail

    sont intervenus reprochant de grave dysfonctionnement à la direction.

    La pression sur les DP de l’établissement est continue et s’estaggravée depuis

    qu’ils ont transmis le 30 janvier un signalement des risques psycho-sociaux

    à la direction de l’APF régionale et nationale.

    Le 19 février une cellule de traitement est organisée par la DR en présence

    du délégué syndical central CGT. Nous saluons cette initiative et souhaitons

    qu’elle aboutisse rapidement au règlement de la situation.

     

     

    POUR LA FIN DU MANAGEMENT AGRESSIF DE LA DIRECTION

     

    EN SOUTIEN A LA DEMARCHE DE TRAITEMENT RPS

     

    POUR UNE AMELIORATION DES CONDITIONS DE TRAVAIL

     

    POUR LES RESPECT DES INSTANCES

     l’ANNULATION DES SANCTIONS DONT SONT VICTIMES NOS ELUS

     

    CGT APF section de la résidence du petit plan

     
     
     
     
     
     
     
     
     
    1898055_10152243708452489_368317969_n
     
     
     
     

    votre commentaire
  • FOYER APF DU PETIT PLAN

    Souffrance au travail, burn-out, les conséquences d’un management nocif aux salariés et aux résidents

    993022_10152243710552489_2045511502_nSOUTIEN A LA DEMARCHE DES ELUSPOUR UN TRAITEMENT DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX

     

     

    Depuis son ouverture en 2009, les conditions de travail des salariés sont difficiles et ne cessent de se dégrader au foyer APF du petit plan.

    La mauvaise organisation du travail, le sous-effectif, le manque de moyens alloués aux professionnels et l’absence de coordination pluridisciplinaire de la direction génèrent de graves disfonctionnements.

    Nous vivons au quotidien le mal être des usagers et des salariés, les conflits se multiplient et sont aggravés par une absence totale de projet d’établissement.

    Depuis son ouverture les démissions, inaptitude, accidents de travail se multiplient rien qu’en 2013, 13 salariés ont quittés l’établissement.

    Suite à l’intervention des DP, l’inspection du travail et la médecine du travail sont intervenus reprochant de grave dysfonctionnement à la direction. La pression sur les DP de l’établissement est continue et s’estaggravée depuis qu’ils ont transmis le 30 janvier un signalement des risques psycho-sociaux à la direction de l’APF régionale et nationale.

    Le 19 février une cellule de traitement est organisée par la DR en présence du délégué syndical central CGT. Nous saluons cette initiative et souhaitons qu’elle aboutisse rapidement au règlement de la situation.

     

    POUR LA FIN DU MANAGEMENT AGRESSIF DE LA DIRECTION

     

    EN SOUTIEN A LA DEMARCHE DE TRAITEMENT RPS

     

    POUR UNE AMELIORATION DES CONDITIONS DE TRAVAIL

     

    POUR LES RESPECT DES INSTANCES & l’ANNULATION DES SANCTIONS DONT SONT VICTIMES NOS ELUS

     

    CGT APF section de la résidence du petit plan

     
     
     
     
     
     
     
     
     
    1898055_10152243708452489_368317969_n
     
     

    votre commentaire
  • Repas des salariés en situation d'accompagnement

    EST GRATUIT POUR TOUS LES SALARIES?



    Dans certains Foyers Mas ou IEM … la  direction refuse de payer les repas thérapeutiques aux salariés non visés par article A 3.6.1.3 :
    - les salariés visés à l’annexe n°5 à la Convention,
    - les A.M.P. et salariés assimilés,
    - les moniteurs-éducateurs,
    - les éducateurs spécialisés et les éducateurs petite enfance,
    - les cadres petite enfance et les cadres éducatifs assurant des fonctions d’éducateurs chefs.
    en excluant les soignants notamment.

    L'Agence Centrale des Organismes de Sécurité Sociale (ACOSS) a imposé dans une circulaire la gratuité à tous les professionnels qui assurent un accompagnement pendant les repas.
    Ci joint la note de la DG APF qui précise que le repas est gratuit pour tous les salariés en situation d'accompagnement en référence à cette note.

    Voilà je pense que ça devrait régler les choses dans plusieurs établissements. La gratuité est bien sur rétroactive sur 3 ans.


    votre commentaire
  • Bonjour à toutes et tous

     


     Compte rendu de l'audience au prud'homme concernant le Dr Kassis


     
    6 février 2014 Audience en départage au prud'homme Dr Kassis

    Le 3 juillet 2012 le docteur Kassis se donnait la mort sur son lieu de travail au foyer résidence
    APF du Maine à Paris. Il avait été licencié en mars par l'APF après plus de 11 ans d'exercice au sein de l'établissement. Il continuait à s'occuper des résidents qui lui avait conservés  leur confiance à titre libéral au sein de l'établissement.

    Il avait engagé une procédure prud'homal contre l'APF que ses ayants droit poursuivent aujourd'hui. Après un premier renvoi, se tenait le 6 février 2014 l'audience en départage devant le conseil des prud'hommes de Paris. L'avocat du Docteur Kassis a dénoncé sur le fond et sur la forme le licenciement ainsi qu'un harcèlement moral ayant conduit le docteur Kassis au suicide. LAPF continu à nier tout lien entre le suicide et les conditions de travail et alors que le management est dénoncé de longue date par les salariés et la section syndicale de l'établissement la directrice et son fonctionnement sont toujours en place.

    Je me suis rendu à l'audience avec la délégué syndical de l'établissement pour soutenir la veuve du docteur Kassis et ses enfants.

    La délibéré est prévu le 4 avril nous vous tiendrons au courant des conclusions.

    Pour rappel ci-joint le tract que la CGT a diffusé en septembre 2012 à ce sujet.

    Fraternellement

    Mathieu PIOTRKOWSKI
    Délégué Syndical Central CGT
    de l'Association des Paralysés de France

    Tract-APF-13-sept

    votre commentaire
  • Bonjour à toutes et tous

     


     Compte rendu de l'audience au prud'homme concernant le Dr Kassis


     
    6 février 2014 Audience en départage au prud'homme Dr Kassis

    Le 3 juillet 2012 le docteur Kassis se donnait la mort sur son lieu de travail au foyer résidence
    APF du Maine à Paris. Il avait été licencié en mars par l'APF après plus de 22 ans d'exercice au sein de l'établissement. Il continuait à s'occuper des résidents qui lui avait conservés  leur confiance à titre libéral au sein de l'établissement.

    Il avait engagé une procédure prud'homal contre l'APF que ses ayants droit poursuivent aujourd'hui. Après un premier renvoi, se tenait le 6 février 2014 l'audience en départage devant le conseil des prud'hommes de Paris. L'avocat du Docteur Kassis a dénoncé sur le fond et sur la forme le licenciement ainsi qu'un harcèlement moral ayant conduit le docteur Kassis au suicide. LAPF continu à nier tout lien entre le suicide et les conditions de travail et alors que le management est dénoncé de longue date par les salariés et la section syndicale de l'établissement la directrice et son fonctionnement sont toujours en place.

    Je me suis rendu à l'audience avec la délégué syndical de l'établissement pour soutenir la veuve du docteur Kassis et ses enfants.

    La délibéré est prévu le 4 avril nous vous tiendrons au courant des conclusions.

    Pour rappel ci-joint le tract que la CGT a diffusé en septembre 2012 à ce sujet.

    Fraternellement

    Mathieu PIOTRKOWSKI
    Délégué Syndical Central CGT
    de l'Association des Paralysés de France

    Tract-APF-13-sept

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires